Fondation

La Fondation Germaine Cousin-Zermatten

 

Lancé par un Comité d’initiative, ce projet de Centre de prévention et de promotion de la santé et la création du jardin du Val d’Hérens sont actuellement menées par la Fondation Germaine Cousin-Zermatten constituée le 30 mars 2010.

Les buts de cette Fondation sont les suivants :

  1. Conserver, développer, et promouvoir l’utilisation traditionnelle du patrimoine naturel, son exploitation et sa transformation pour les soins (plantes médicinales), pour l’hygiène (cosmétique) et pour l’alimentation (plantes aromatiques et légumes).
    Dans cette optique la fondation développera notamment une école de la nature avec pour objets principaux d’étude les plantes, les arbres, l’eau et les minéraux.
  2. Développer des réseaux de relations et de coopération entre d’une part les savoirs et les savoir-faire transmis par la tradition dans les domaines des végétaux (plantes, arbres et arbustes), de l’eau, des minéraux et d’autre part les études scientifiques relatives à ces mêmes domaines. A cet effet, la fondation peut, notamment, organiser des rencontres, des conférences et des séminaires, participer à des études et à des projets de recherche.
  3. Favoriser la conservation et l’exploitation des espèces végétales du Val d’Hérens. Dans cette optique, elle pourra notamment créer, développer et animer un jardin botanique alpin du Val d’Hérens. Elle contribuera également au développement des produits agricoles biologiques, notamment en organisant et en gérant un marché itinérant bio dans des Communes du Val d’Hérens.
  4. Garantir les orientations d’un centre du mieux-être par les produits de la nature.
  5. Promouvoir toute activité favorisant le développement des buts ci-dessus.

La Fondation a un caractère d’utilité publique et ne poursuit aucun but lucratif.

La Fondation peut réaliser des conventions avec d’autres organismes, institutions, centres à condition que ces entités aient des buts semblables.

Origine du projet

L’origine du projet repose sur l’engagement de toute une vie, celle de Germaine Cousin-Zermatten qui s’est consacrée à la transmission d’un patrimoine naturel qu’elle a su comprendre, conserver et valoriser.

Trait d’union entre tradition et modernité, elle a su préserver des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être universels qui répondent toujours à des besoins fondamentaux d’une vie harmonieuse et équilibrée en offrant à chacun des possibilités concrètes de se réapproprier la culture du bien-être.

Germaine Cousin-Zermatten est née en 1925 à Saint-Martin, sur la rive droite du Val d’Hérens, à l’époque où la population de ces villages de montagne se trouvait encore bien isolée.

Chaque famille fabriquait alors ses remèdes (cataplasmes, tisanes, sirops, pommades, liniments) pour l’année, choisis au cours des saisons dans les alpages et les forêts de sa région.

Huitième de quatorze enfants, Germaine a connu l’époque où, sur le chemin du retour des champs, il fallait rapporter un mouchoir empli des fleurs de millepertuis, ou, rentrant des pâturages avec le troupeau, on profitait de ramasser le plantain, la camomille, l’armoise… La sauge et la mauve habitaient alors tous les jardins. La fleur de foin se ramassait au printemps, au fond des granges vidées. Chacun, petit et grand, rapportait un panier, un sac ou un tablier de plantes que la mère mettait à sécher au grenier, ou dont elle faisait aussitôt huiles et lotions, potions et sirops qu’on ressortait lorsque, le froid venu, les enfants se mettaient à tousser. Le grand-père aussi avait ses médicaments, certains flacons n’étaient ouverts que par lui …

 

« Ce qui nous frappe aujourd’hui dans la démarche quotidienne de Madame Cousin c’est qu’elle cherche, par tous les moyens mis à sa disposition, à soulager ceux qui souffrent. Toutes les recettes médicinales connues dans ce très ancien peuple des montagnes, elle les enregistre avec une espèce de dévotion. Quel trésor de mémoire n’a-t-elle pas accumulé! L’infatigable apprentie guérisseuse scrute les secrets des Anciens avec un soin méticuleux »
Maurice Zermatten

           

Aujourd’hui, Germaine Cousin jouit d’une renommée internationale. Elle est sollicitée aussi bien par des journalistes ou des cinéastes que par des spécialistes de niveau international (chercheurs, médecins, professeurs,…) ainsi que par une tranche de plus en plus importante de la population qui recherche un contact voire une communion plus forte avec la nature et ses valeurs patrimoniales et vivifiantes.

Son rayonnement constitue un atout  exceptionnel pour valoriser un projet et ainsi offrir des opportunités nouvelles de développer toute une région dans un secteur d’activités qui est appelé à un bel avenir.

Créée en 2010, la Fondation Germaine Cousin-Zermatten a pour but de valoriser et de transmettre le patrimoine lié à la nature.

Son objectif principal étant de contribuer à un apprentissage du «comment vivre harmonieusement avec la nature». Les buts de la Fondation Germaine Cousin-Zermatten se résument ainsi :
  • Conserver, développer, et promouvoir l’utilisation traditionnelle du patrimoine naturel, son exploitation et sa transformation pour les soins, l’hygiène et l’alimentation.
  • Développer, notamment, une école de la nature avec pour objets principaux d’étude les plantes, les arbres, l’eau et les minéraux.
  • Développer des réseaux de relations et de coopération entre d’une part, les savoirs et les savoir-faire transmis par la tradition dans les domaines des végétaux, de l’eau, des minéraux et, d’autre part, les études scientifiques relatives à ces mêmes domaines.
  • Favoriser la conservation et l’exploitation des espèces végétales du Val d’Hérens. Dans cette optique, elle pourra notamment créer, développer et animer un jardin botanique alpin du Val d’Hérens. Elle contribuera également au développement des produits agricoles biologiques, notamment en organisant et en gérant un marché itinérant bio dans des Communes du Val d’Hérens.
  • Garantir les orientations d’un centre du mieux-être par les produits de la nature.

Organisation générale

 

Les centres d’activités et de compétences de la Fondation

Pour atteindre ses buts, la Fondation organise ses activités
autour de 7 domaines majeurs :

Espace de formation, d’animation et de ressourcement
C’est dans le cadre magnifique du Val d’Hérens, immense parc naturel au coeur des Alpes, situé à 1400 mètres d’altitude, que le Centre Germaine Cousin-Zermatten a décidé de s’implanter. Le programme d’activités du Centre couvre un ensemble de domaines liés au bien-être, au ressourcement, à la remise en forme et cela grâce à tout ce que la nature peut apporter à la femme et à l’homme d’aujourd’hui.

Jardin conservatoire – Culture dans un environnement naturel
L’idée générale est, non pas de transformer le terrain en milieu de cultures mais de conserver les biotopes présents et d’y intégrer les plantes que l’on souhaite préserver. De ce fait, l’écologie des espèces sera prise en compte pour leur mise en « culture ».

Cette manière de concevoir le jardin devrait permettre aux espèces faunistiques, à l’avifaune ainsi qu’aux insectes spécifiques de ces milieux de subsister et, éventuellement, d’augmenter leur population.

Jardins commerciaux
Les activités et les compétences de la Fondation Germaine Cousin-Zermatten concernant le patrimoine naturel se déploient non seulement dans les domaines du jardin conservatoire, mais également dans le développement d’une agriculture de montagne durable et rentable. Le plan stratégique de ce projet initie la mise en place de cultures à but commercial débutées en 2010.

Hébergement
Construction et aménagement adaptés aux conditions de montagne, selon les méthodes et techniques de la bio-architecture et de la bio-construction.

Restauration
Menus basés sur le type de séjours et sur une mise en valeur des produits locaux et de saison, selon les recettes Germaine Cousin-Zermatten.

Production
Fabrication et transformation de produits issus des jardins commerciaux et destinés aux activités de la Fondation et à la commercialisation.

Distribution
Commercialisation des produits sous la marque Germaine Cousin-Zermatten.

 

Présentation du Centre

Emplacement du centre (zone brune) et emplacement du jardin (zone jaune)

Les thèmes principaux concernent :

La nourriture et la cuisine: une cuisine-santé selon les recettes Germaine Cousin-Zermatten et l’utilisation de plantes sauvages et de cultures biologiques.

Le bien-être et les soins : le centre propose une démarche cohérente, participative et individualisée, conduite par des spécialistes, intégrant l’utilisation des plantes, de l’eau, de la terre, de l’air et de la lumière.

L’hygiène de vie : vie de plein air, activités physiques dans la nature sauvage, activités artistiques, temps de recentrement, de méditation et de soins rythment la journée dans un espace en lien direct avec la nature.

Santé et environnement : développement de la capacité de chacun à percevoir les diverses composantes de son environnement immédiat, à les identifier pour en bénéficier ou pour y apporter les corrections nécessaires au bien-être et à la santé.

Cueillette et culture de plantes traditionnelles de montagne : cette activité à la fois ludique et pratique fait partie intégrante des activités du centre. Elle permet la préparation tant de la nourriture que des produits pour les soins; elle participe à la transmission des savoirs pour permettre à chacun de poursuivre, chez soi, cette activité proche de la nature.

 

Un concept immobilier novateur

Le projet est basé sur un système de construction modulaire permettant une adaptation au climat et à la topographie du lieu.

Un concept immobilier innovant et cohérent est proposé pour l’espace de formation, d’animation et de ressourcement, ainsi que pour les espaces de restauration et d’hébergement. Il s’inspire à la fois de l’architecture traditionnelle de montagne et des applications les plus récentes en matière de constructions écobiologiques. Ce concept immobilier est basé sur un système de construction modulaire permettant une adaptation au climat et à la topographie spécifique à n’importe quel lieu ou usage (privé, projet humanitaire, public,…) et utilisant des ressources locales dans une perspective de développement durable. Ce concept fera l’objet d’un brevet international.

 

Les composantes de ce concept sont :

  • Le paysage et la structure du village de St-Martin.
  • La topographie et la déclivité du lieu.
  • La climatologie particulière de la zone.
  • Les attentes des futurs bénéficiaires d’un centre de bien-être et de ressourcement.
  • Les impératifs d’exploitation.
  • Les normes les plus exigeantes en matière de protection des personnes et des biens (incendie, évènements naturels, sismologie,….).
  • Les principes et applications les plus avancés en matière d’autonomie énergétique.
  • L’utilisation de matériaux écologiques locaux tant pour le gros oeuvre et les isolations que pour les aménagements et la décoration d’intérieur.

 

Programme d’activités du centre

  1. Séjours à thème
Séjours de remise en forme et de sensibilisation à « Soigner sa santé »
Epoque toute l’année
Durée module d’une semaine
Objectif permettre aux participants de vivre dans une ambiance de bien-être physique, psychique, propice à la prise de conscience et au changement.  Alimentation, mode et rythme de vie, conférences-cours de sensibilisation, activités internes et externes selon la saison et les conditions climatiques, présentation d’ateliers d’initiation.

 

Séjours mono-diète
Epoque  toute l’année
Durée à la carte, entrée à choix
Objectif purification de l’organisme par alimentation spécifique
Programme d’activités internes et externes adaptés aux conditions de la mono-diète

 

  1. Formations continues
Cours-ateliers de longues durée
Programme saisonnier
Organisation par module
Par groupe de 12 participants
Public thérapeutes, individus, spécialistes de l’alimentation, etc.
Attestation de participation, voire certification ultérieure

 

Séminaires, conférences et cours divers
Epoque toute l’année
Durée de 2 heures à 2 jours
Thèmes tous thèmes traitant de santé, bien-être, thérapies nouvelles, habitat, environnement, thèmes d’actualité y relatifs.

 

  1. Séjours  touristiques classiques
  • Alimentation : recettes Germaine Cousin-Zermatten
  • Programmes de sports, détente, découverte de la nature, de la culture et des produits locaux
  • Sensibilisation à « Soigner la santé »